F1 - Malaisie 2017 : Un premier Grand Prix de F1 satisfaisant pour Pierre Gasly

Pierre Gasly s'est montré ravi de sa première course de Formule 1 même si cela n'a pas été facile avec la chaleur et l'humidité notamment.

Ce dimanche, Pierre Gasly a disputé son premier Grand Prix de Formule 1 avec l'équipe Scuderia Toro Rosso. Le Français s'est élancé de la 15ème place sur la grille de départ et il a terminé 14ème. Gasly s'est montré satisfait de sa course même si tout n'a pas été facile avec l'impossibilité de boire pendant toute la course.

"C'était une course spéciale pour moi, car c'était ma première course de Formule 1 et une journée que je n'oublierai jamais ! C'était clairement une bonne expérience, je dirais même meilleure que ce que j'attendais. J'ai fait de mon mieux pour attaquer le plus possible ! C'était vraiment une course physique et difficile car mon système pour boire n'a pas fonctionné correctement, l'eau allait partout sur mon visage mais pas dans ma bouche ! Et cela a été une longue course ...," a confié Gasly.

"Mais avec l'adrénaline, je me suis concentré jusqu'à la fin. J'étais proche de Magnussen pendant toute la course, mais c'était difficile de réduire l'écart. Je pense que j'ai aussi besoin de plus d'expérience pour gérer les pneumatiques. J'ai souffert en fin de course et je pense que je n'ai pas bien géré les situations avec les drapeaux bleus aussi."

Une publication partagée par Pierre Gasly (@pierregasly) le

"J'ai perdu un peu de temps mais cela viendra avec la pratique, je suis sûr ! Je sais que je vais devoir analyser la course et voir toutes les choses que je peux améliorer au Japon la semaine prochaine. Dans l'ensemble, je quitte la Malaisie satisfait, c'était une course positive !," a ajouté le Français.

Outre les soucis avec sa gourde, Pierre Gasly a également eu des soucis avec son baquet qui n'est pas encore parfaitement adapté à sa morphologie. Il a donc souffert du dos, comme il l'a confié cité par Autosport.

"Avec le siège, je n'étais pas assez soutenu. Ce n'était pas idéal mais c'était plus comme si je n'étais pas pleinement à l'aise. Il bougeait beaucoup dès le premier tour, notamment à haute vitesse pendant toute la course aussi. Je n'étais pas à l'intérieur du siège, je bouge beaucoup et ce n'est pas idéal pour mon dos. Il est assez douloureux donc nous avons prévu d'en faire un autre pour le week-end prochain. Nous aurons clairement un nouveau baquet à Suzuka," a expliqué le pilote tricolore.

01/10/2017 - 15h15

Sujet(s) : Pierre Gasly  Formule 1  

Billetterie Evènements France

Toutes les informations sur les billetteries des évènements de sport automobile prévus en France sont ci-dessous, comme l'ePrix de Paris, le Grand Prix de France Moto, les 24 Heures du Mans Auto, le Grand Prix de France de Formule 1 ou encore l'épreuve de rallycross de Lohéac.

Billetterie ePrix Paris Formule E
Billetterie Grand Prix de Pau
Billetterie Grand Prix de France Moto
Billetterie 24 Heures du Mans
Billetterie Grand Prix de France F1
Billetterie Le Mans Classic

Coup d'oeil dans le rétro - François Cevert

François Cevert n'a pas eu une très longue carrière en F1, de 1970 à 1973 seulement, mais le Français a marqué son époque et est parvenu dans ce laps de temps de 46 Grands Prix à en remporter un. Retrouvez le numéro de Coup d'Oeil dans le Rétro consacré à la seule victoire de François Cevert en Formule 1, lors du Grand Prix des Etats-Unis 1971.

Coup d'oeil dans le rétro - Michèle Mouton

Il n'est jamais facile pour les femmes de se faire une place en sport automobile, car c'est plutôt un sport masculin, mais certaines ont réussi à le faire avec succès, comme la Française Michèle Mouton, en WRC. Revivez sa première victoire de Michèle Mouton dans le Championnat du Monde des Rallyes, lors du Rallye de San Remo 1981.

Coup d'oeil dans le rétro - Olivier Panis

Peu de pilotes français ont réussi à remporter un Grand Prix de Formule 1 - seulement 12 : Prost, Laffite, Jabouille, Arnoux, Trintignant, Tambay, Alesi, Depailler, Pironi, Beltoise, Cevert et Panis. Olivier Panis est le dernier pilote tricolore à avoir remporté une course en F1, en 1996, pour ce qui était aussi sa première et seule victoire d'Olivier Panis en Formule 1, lors du Grand Prix de Monaco 1996.