Dakar 2019 - Sébastien Loeb au volant d'une Peugeot 3008 DKR privée

Sébastien Loeb sera de nouveau présent au départ du Dakar, en Janvier 2019. Le pilote français sera au volant d'une Peugeot 3008 DKR privée.

Après l'annonce du retrait de Peugeot du Rallycross à la fin de l'année, Sébastien Loeb doit revoir son programme pour la saison 2019, qui devait être axé sur le WRX. Il a notamment décidé de participer au Dakar 2019, au volant d'une Peugeot 3008 DKR, privée car la marque au lion a aussi décidé d'arrêter le rallye-raid à l'issue de l'édition 2018.

Loeb pilotera la 3008 DKR et non la 3008 DKR Maxi, dernière évolution de la voiture, à cause du changement de règlementation. Il bénéficiera toutefois d'un moteur évolué de la 3008 DKR. Il tentera de succéder à Jean-Louis Schlesser, dernier pilote indépendant vainqueur du Dakar, c'était en 2000.

"Tout au long de ma carrière, j'ai toujours été considéré comme un favori. Et même si je suis toujours motivé par la victoire, prendre du plaisir est important aussi. Prendre le départ de ce Dakar 2019 avec Daniel, en tant que concurrents privés, est un défi fantastique. Je suis prêt à tenter l'aventure, un peu comme lors de mes trois apparitions en Championnat du monde des Rallyes cette année pour lesquelles le succès était loin d'être garanti. Si ce n'est que, cette fois-ci, je courrai pour une équipe privée," a confié le Français, dans le communiqué publié par Red Bull.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sébastien Loeb (@sebloebofficiel) le

Pour sa première participation au Dakar en tant que pilote privé, Loeb sera forcément attendu car il sera au volant de la voiture qui a remporté les deux dernières éditions de l'épreuve (en 2016, c'est une Peugeot 2008 DKR qui s'est imposée). Mais le pilote alsacien devra faire face à une concurrence redoutable, avec notamment ses anciens coéquipiers chez Peugeot Carlos Sainz, Stéphane Peterhansel et Cyril Despres passés chez Mini mais aussi les pilotes Toyota avec Nasser Al-Attiyah et Giniel de Villiers entre autres.

"Je pense que ces pilotes seront des concurrents redoutables. Finalement, compte-tenu des évolutions de la réglementation, je n'ai pas pu recourir à la 3008DKR Maxi de cette année. Nous allons donc aligner une voiture de 2017 avec quelques évolutions moteur de 2018. Evidemment, il y aura de nouvelles voitures en face de nous. Nous ne savons donc pas du tout quel sera notre niveau de compétitivité mais plusieurs équipages ont leur chance de gagner et j'espère que nous en ferons partie," déclare Loeb.

La prochaine édition du Dakar se déroulera dans un seul pays, le Pérou, avec une majorité de dunes de sable au programme, ce qui pourrait bien convenir au duo Loeb/Elena et à leur Peugeot 3008 DKR. En tout cas, Sébastien Loeb a confié apprécier ce terrain et il mènera des essais avec la course sur un terrain similaire afin d'être préparé le mieux possible.

"J'aime les dunes. La clé du succès sur ce type de terrain consiste à ne pas s'ensabler. C'est ce sur quoi je vais me concentrer lors des essais. Il va aussi y avoir du travail pour Daniel car la navigation est très piégeuse dans ce contexte. J'ai pris la décision de refaire le Dakar à la dernière minute mais j'ai toujours soif de victoire. Nous allons probablement manquer de préparation par rapport à nos adversaires mais je n'ai pas oublié tout ce que j'ai appris ces trois dernières années ! Je suis impatient de revivre cette aventure !," conclut le pilote tricolore.

En plus de cet engagement au Dakar, Sébastien Loeb réfléchirait à courir lors de quelques rallyes WRC en 2019, suite à sa victoire acquise en Catalogne avec Citroën. Le nonuple champion du monde WRC pourrait disputer un programme partiel en WRC en 2019, chez Citroën qui pourrait aligner une troisième C3 WRC pour Breen et Loeb, ou chez M-Sport qui semble essayer d'attirer Loeb après le départ de Sébastien Ogier.

31/10/2018 - 18h14

Sujet(s) : Sébastien Loeb  Dakar  Peugeot Sport  

Billetterie Evènements France

Toutes les informations sur les billetteries des évènements de sport automobile prévus en France sont ci-dessous, comme l'ePrix de Paris, le Grand Prix de France Moto, les 24 Heures du Mans Auto, le Grand Prix de France de Formule 1 ou encore l'épreuve de rallycross de Lohéac.

Billetterie ePrix Paris Formule E
Billetterie Grand Prix de Pau
Billetterie Grand Prix de France Moto
Billetterie 24 Heures du Mans
Billetterie Grand Prix de France F1
Billetterie Le Mans Classic

Coup d'oeil dans le rétro - François Cevert

François Cevert n'a pas eu une très longue carrière en F1, de 1970 à 1973 seulement, mais le Français a marqué son époque et est parvenu dans ce laps de temps de 46 Grands Prix à en remporter un. Retrouvez le numéro de Coup d'Oeil dans le Rétro consacré à la seule victoire de François Cevert en Formule 1, lors du Grand Prix des Etats-Unis 1971.

Coup d'oeil dans le rétro - Michèle Mouton

Il n'est jamais facile pour les femmes de se faire une place en sport automobile, car c'est plutôt un sport masculin, mais certaines ont réussi à le faire avec succès, comme la Française Michèle Mouton, en WRC. Revivez sa première victoire de Michèle Mouton dans le Championnat du Monde des Rallyes, lors du Rallye de San Remo 1981.

Coup d'oeil dans le rétro - Olivier Panis

Peu de pilotes français ont réussi à remporter un Grand Prix de Formule 1 - seulement 12 : Prost, Laffite, Jabouille, Arnoux, Trintignant, Tambay, Alesi, Depailler, Pironi, Beltoise, Cevert et Panis. Olivier Panis est le dernier pilote tricolore à avoir remporté une course en F1, en 1996, pour ce qui était aussi sa première et seule victoire d'Olivier Panis en Formule 1, lors du Grand Prix de Monaco 1996.