WRC 2019 : Sébastien Loeb disputera six rallyes avec Hyundai

Sébastien Loeb va revenir en WRC en 2019, pour quelques rallyes. Le nonuple champion du monde sera présent lors de six épreuves au volant d'une Hyundai i20.

Citroën a décidé de ne faire rouler que deux Citroën C3 WRC en 2019, confiées à Esapekka Lappi et Sébastien Ogier, faute de moyens financiers supplémentaires après le retrait du sponsor Abu Dhabi. Sébastien Loeb aurait bien évidemment pu être candidat à cette voiture supplémentaire lors de plusieurs rallyes, mais ce ne sera pas le cas. Avec le retrait de Peugeot du rallycross aussi, le pilote tricolore s'est activé ces dernières semaines pour boucler un programme pour la saison 2019.

Il a tout d'abord annoncé sa participation au Dakar 2019 au volant d'une Peugeot 3008 DKR privée et désormais, Hyundai a révélé la participation de Sébastien Loeb à six rallyes WRC en 2019, en commençant par le Rallye Monte-Carlo, première manche de l'année prévue du 24 au 27 janvier. Loeb disputera d'autres épreuves qui n'ont pas été révélées encore. Ce qui a par contre été officialisé dans le communiqué de Hyundai, c'est la signature d'un contrat portant sur deux saisons pour l'Alsacien.

"Je suis ravi d'annoncer que Daniel et moi allons courir lors de six épreuves WRC pour Hyundai Motorsport en 2019. Remporter le Rallye d'Espagne a ravivé mon désir de continuer à courir aux avant-postes en WRC. Rejoindre Hyundai va nous offrir un nouveau défi que j'ai hâte d'attaquer. J'ai été impressionné par l'approche de l'équipe et leur détermination à réussir," a confié Loeb.

Loeb a été confirmé en même temps que l'Espagnol Dani Sordo, qui roulera lors de huit rallyes en 2019. Cette double annonce porte un coup à l'Australien Hayden Paddon, dont le programme devrait se raccourcir avec la confirmation de Loeb et Sordo. A noter que le Français réalisera des essais au volant de la Hyundai i20 WRC dans les prochaines semaines, afin de préparer au mieux le Rallye de Monte-Carlo.

"L'annonce de Sébastien est extrêmement importante pour notre équipe et nous sommes ravis qu'il ait accepté de signer un contrat de deux ans. Sceller un accord avec quelqu'un de son talent et de son calibre montre que nous sommes une proposition attrayante et compétitive en WRC," a confié Michel Nandan, directeur de l'équipe Hyundai WRC, dans le communiqué officiel.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sébastien Loeb (@sebloebofficiel) le

Le nonuple champion du monde WRC s'est aussi exprimé sur les raisons de son choix de quitter le giron PSA avec qui il court depuis ses débuts quasiment pour rejoindre un autre constructeur. Il ne se voyait pas arrêter sa carrière, lui qui a toujours soif de compétition et de succès.

"Quand la passion (re)prend le dessus sur la raison... Après la décision de @peugeotsportofficial de se retirer du @fiaworldrx et le retrait d'un sponsor majeur de @citroenracing ne leur permettant pas de pouvoir aligner une 3e voiture en @officialwrc , plus aucune option s'offrait à moi avec le groupe PSA et j'ai donc dû rapidement rebondir pour rester dans la course ! Il était hors de question pour moi de prendre ma retraite sportive et ma soif de victoire et de nouveaux challenges étant toujours intacte, je n'ai pas pu refuser la proposition de @hmsgofficial , avec 6 manches en WRC en 2019 et peut-être d'autres défis tout aussi passionnants à venir !," explique le Français sur Instagram.

"Leur projet m'a séduit, avec une équipe et une voiture qui me permettront, j'en suis certain, de pouvoir me battre aux avant-postes et de tenter d'aller chercher une 80e victoire en WRC avec @danos_elena ! C'est avec une immense émotion qu'il a fallu dire au revoir à toutes les équipes de Citroën Racing et de Peugeot Sport avec qui j'ai construit ma carrière et grâce à qui, je suis devenu le pilote et l'homme que je suis aujourd'hui. Et enfin merci à tous d'être toujours aussi nombreux et fidèle à nous porter, à Daniel et à moi, autant d'affection et de soutien ! Restez connectés, je vous en dirai d'avantage dans ma prochaine chronique sur les évènements de ces dernières semaines, les raisons de ce choix et sur les mois à venir !," ajoute Loeb.

Ce contrat avec Hyundai pour ouvrir d'autres portes que le WRC pour Sébastien Loeb, avec bien sûr le WRX (rallycross) où l'équipe finlandaise Taneco engage deux Hyundai i20 privées ou encore le WTCR où plusieurs équipes engagent des Hyundai i30 N TCR.

13/12/2018 - 18h08

Sujet(s) : Sébastien Loeb  WRC  

Billetterie Evènements France

Toutes les informations sur les billetteries des évènements de sport automobile prévus en France sont ci-dessous, comme l'ePrix de Paris, le Grand Prix de France Moto, les 24 Heures du Mans Auto, le Grand Prix de France de Formule 1 ou encore l'épreuve de rallycross de Lohéac.

Billetterie ePrix Paris Formule E
Billetterie Grand Prix de Pau
Billetterie Grand Prix de France Moto
Billetterie 24 Heures du Mans
Billetterie Grand Prix de France F1
Billetterie Le Mans Classic

Coup d'oeil dans le rétro - François Cevert

François Cevert n'a pas eu une très longue carrière en F1, de 1970 à 1973 seulement, mais le Français a marqué son époque et est parvenu dans ce laps de temps de 46 Grands Prix à en remporter un. Retrouvez le numéro de Coup d'Oeil dans le Rétro consacré à la seule victoire de François Cevert en Formule 1, lors du Grand Prix des Etats-Unis 1971.

Coup d'oeil dans le rétro - Michèle Mouton

Il n'est jamais facile pour les femmes de se faire une place en sport automobile, car c'est plutôt un sport masculin, mais certaines ont réussi à le faire avec succès, comme la Française Michèle Mouton, en WRC. Revivez sa première victoire de Michèle Mouton dans le Championnat du Monde des Rallyes, lors du Rallye de San Remo 1981.

Coup d'oeil dans le rétro - Olivier Panis

Peu de pilotes français ont réussi à remporter un Grand Prix de Formule 1 - seulement 12 : Prost, Laffite, Jabouille, Arnoux, Trintignant, Tambay, Alesi, Depailler, Pironi, Beltoise, Cevert et Panis. Olivier Panis est le dernier pilote tricolore à avoir remporté une course en F1, en 1996, pour ce qui était aussi sa première et seule victoire d'Olivier Panis en Formule 1, lors du Grand Prix de Monaco 1996.