Formule E : Jean-Eric Vergne prolonge avec DS Techeetah

En marge de l'ePrix d'Al Diriyah de Formule E, l'équipe DS Techeetah a annoncé la prolongation de son pilote phare, le Français Jean-Eric Vergne.

Sacré champion lors de la dernière saison de Formule E, Jean-Eric Vergne va poursuivre encore quelques années dans la discipline. Le pilote tricolore a en effet été prolongé au sein de l'équipe Techeetah désormais liée au constructeur français DS. La durée exacte du contrat entre les deux parties n'a pas été dévoilé, la seule précision fournie est un "engagement à long terme".

"En premier lieu, je voudrais remercier DS TECHEETAH pour la confiance que l'équipe m'accorde. C'est ma famille depuis plusieurs saisons et je trouve fantastique de pouvoir continuer à travailler ensemble. Nous avons réussi quelque chose d'exceptionnel en décrochant le titre la saison dernière et l'équipe est motivée pour faire encore mieux cette année. Il existe tellement de variables en sport automobile. L'engagement mutuel matérialisé par la signature de ce contrat nous permet de nous projeter sur une stratégie à long terme. Nous visons d'autres succès en tant qu'équipe. D'abord, il faut se concentrer sur l'E-Prix d'Ad Diriyah qui aura lieu demain. C'est très motivant de voir où nous en sommes face à la concurrence. La piste promet d'être magnifique et j'aime piloter DS E-TENSE FE19 !," a confié Jean-Éric Vergne dans le communiqué..

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par JEV (@jeanericvergne) le

Du côté de DS, c'est aussi une bonne chose de voir un pilote français performant dans un championnat du monde au volant d'une voiture d'une marque française, donc on se réjouit de pouvoir continuer à travailler avec Jean-Eric Vergne pendant plusieurs années.

"Cet engagement à long terme entre DS TECHEETAH et Jean-Éric Vergne, le Champion en titre de Formula E, est une grande satisfaction pour DS Automobiles. Au-delà de sa pointe de vitesse et de son expérience, Jean-Éric est un parfait ambassadeur pour notre marque. Avec André Lotterer, nous possédons assurément l'une des plus belles paires de pilotes sur la grille de départ pour porter les DS E-TENSE FE19 vers les sommets. C'est très motivant et c'est un atout dans l'accélération du développement des technologies électrifiées de demain pour DS," a déclaré de son côté Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance.

15/12/2018 - 14h14

Sujet(s) : Jean-Eric Vergne  DS Racing  Formule E  

Billetterie Evènements France

Toutes les informations sur les billetteries des évènements de sport automobile prévus en France sont ci-dessous, comme l'ePrix de Paris, le Grand Prix de France Moto, les 24 Heures du Mans Auto, le Grand Prix de France de Formule 1 ou encore l'épreuve de rallycross de Lohéac.

Billetterie ePrix Paris Formule E
Billetterie Grand Prix de Pau
Billetterie Grand Prix de France Moto
Billetterie 24 Heures du Mans
Billetterie Grand Prix de France F1
Billetterie Le Mans Classic

Coup d'oeil dans le rétro - François Cevert

François Cevert n'a pas eu une très longue carrière en F1, de 1970 à 1973 seulement, mais le Français a marqué son époque et est parvenu dans ce laps de temps de 46 Grands Prix à en remporter un. Retrouvez le numéro de Coup d'Oeil dans le Rétro consacré à la seule victoire de François Cevert en Formule 1, lors du Grand Prix des Etats-Unis 1971.

Coup d'oeil dans le rétro - Michèle Mouton

Il n'est jamais facile pour les femmes de se faire une place en sport automobile, car c'est plutôt un sport masculin, mais certaines ont réussi à le faire avec succès, comme la Française Michèle Mouton, en WRC. Revivez sa première victoire de Michèle Mouton dans le Championnat du Monde des Rallyes, lors du Rallye de San Remo 1981.

Coup d'oeil dans le rétro - Olivier Panis

Peu de pilotes français ont réussi à remporter un Grand Prix de Formule 1 - seulement 12 : Prost, Laffite, Jabouille, Arnoux, Trintignant, Tambay, Alesi, Depailler, Pironi, Beltoise, Cevert et Panis. Olivier Panis est le dernier pilote tricolore à avoir remporté une course en F1, en 1996, pour ce qui était aussi sa première et seule victoire d'Olivier Panis en Formule 1, lors du Grand Prix de Monaco 1996.