GP2 - Malaisie 2016 : Gasly perd la tête du championnat

Malgré la pole position et un podium, Pierre Gasly a perdu la tête du championnat GP2 en Malaisie au profit de son coéquipier chez PREMA.

Pierre Gasly semblait l'homme à battre sur le circuit de Sepang en Malaisie après avoir signé le meilleur temps lors de la seule séance d'essais libres du week-end et lors de la séance de qualification. Mais les choses ne se sont pas bien passées pour lui lors de la première course du week-end.

Une photo publiée par Pierre Gasly (@pierregasly) le

Le pilote tricolore n'a pas pris un excellent départ et a souffert avec ses gommes pour trouver de l'adhérence perdant des places au fil des tours pour finalement franchir la ligne d'arrivée en dehors des points, à la 11ème place. Norman Nato (Racing Engineering) a vécu une course inverse, en effet, parti de la 7ème position sur la grille, le Français est progressivement remonté dans le peloton pour s'offrir un nouveau podium en terminant 3ème.

Une photo publiée par Norman Nato (@normannato) le

Chez ART Grand Prix, Sirotkin termine 2ème de la course (4ème sur la grille) alors que Matsushita a abandonné alors qu'il était 5ème sur la grille. Du côté de chez DAMS, Lynn termine au pied du podium en 4ème position alors qu'il s'était élancé de la 6ème place sur la grille et Latifi termine 14ème alors qu'il avait signé la 12ème place sur la grille. La course a été remportée par Antonio Giovinazzi, coéquipier et rival de Pierre Gasly pour le titre pilotes.

Lors de la deuxième course du week-end, Gasly s'est bien rattrapé en glanant un podium, le Français termine à la 3ème place derrière Ghiotto et Marciello. Giovinazzi termine 4ème et lui ravit la première place au championnat pilotes. L'Italien a inscrit 197 depuis le début de la saison contre 190 pour Gasly qui reste toujours en course pour le titre qui se jouera lors de la dernière manche de la saison à Abu Dhabi fin novembre. Chez ART, Matsushita sauve les meubles en terminant 7ème alors que Sirotkin a abandonné et du côté de DAMS, c'est un zéro pointé avec Latifi 10ème et Lynn 12ème.

Avec les bons résultats de ses deux pilotes, Gasly et Giovinazzi, l'équipe italienne Prema Racing a remporté le titre chez les équipes, décrochant le premier sacre de son histoire en GP2 Series.

Une photo publiée par GP2_official (@gp2_official) le

02/10/2016 - 16h01

Sujet(s) : GP2 Series  Pierre Gasly  Norman Nato  ART Grand Prix  DAMS  

Billetterie Evènements France

Toutes les informations sur les billetteries des évènements de sport automobile prévus en France sont ci-dessous, comme l'ePrix de Paris, le Grand Prix de France Moto, les 24 Heures du Mans Auto, le Grand Prix de France de Formule 1 ou encore l'épreuve de rallycross de Lohéac.

Billetterie ePrix Paris Formule E
Billetterie Grand Prix de Pau
Billetterie Grand Prix de France Moto
Billetterie 24 Heures du Mans
Billetterie Grand Prix de France F1
Billetterie Le Mans Classic

Coup d'oeil dans le rétro - François Cevert

François Cevert n'a pas eu une très longue carrière en F1, de 1970 à 1973 seulement, mais le Français a marqué son époque et est parvenu dans ce laps de temps de 46 Grands Prix à en remporter un. Retrouvez le numéro de Coup d'Oeil dans le Rétro consacré à la seule victoire de François Cevert en Formule 1, lors du Grand Prix des Etats-Unis 1971.

Coup d'oeil dans le rétro - Michèle Mouton

Il n'est jamais facile pour les femmes de se faire une place en sport automobile, car c'est plutôt un sport masculin, mais certaines ont réussi à le faire avec succès, comme la Française Michèle Mouton, en WRC. Revivez sa première victoire de Michèle Mouton dans le Championnat du Monde des Rallyes, lors du Rallye de San Remo 1981.

Coup d'oeil dans le rétro - Olivier Panis

Peu de pilotes français ont réussi à remporter un Grand Prix de Formule 1 - seulement 12 : Prost, Laffite, Jabouille, Arnoux, Trintignant, Tambay, Alesi, Depailler, Pironi, Beltoise, Cevert et Panis. Olivier Panis est le dernier pilote tricolore à avoir remporté une course en F1, en 1996, pour ce qui était aussi sa première et seule victoire d'Olivier Panis en Formule 1, lors du Grand Prix de Monaco 1996.