WTCC - Saison 2017 : John Filippi rejoint le Sébastien Loeb Racing

John Filippi pilotera encore en WTCC cette année, le Français a en effet rejoint le Sébastien Loeb Racing et pilotera donc une Citroën C-Elysée.

L'équipe française du Sébastien Loeb Racing sera encore présente dans le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) en 2017 et la structure alsacienne a dévoilé son deuxième pilote la semaine dernière. Après le Britannique Tom Chilton qui reste pour une deuxième année consécutive, c'est au tour du Français John Filippi d'être officialisé. Le pilote tricolore disputera sa quatrième saison en WTCC et il a donc décidé de quitter Campos Racing. Filippi pilotera donc une Citroën C-Elysée après une Seat Leon (2014) et une Chevrolet Cruze (2015-2016).

"Je suis très content, je vais monter dans une nouvelle voiture qui a déjà fait ses preuves, et qui plus est, au sein d'une très grande équipe. Dès les premières séances d'essais je vais pouvoir voir où j'en suis et l'écart qu'il me reste à combler pour arriver au plus haut niveau. J'ai hâte de commencer à travailler avec l'équipe et mon ingénieur ! Je ne peux pas fixer un objectif pour l'instant, j'en saurai plus après les premiers tests. Il faut vraiment rester humble quand on est au volant d'une voiture aussi performante. Le plus gros challenge va être de l'exploiter à 100%," explique John Filippi dans le communiqué du Sébastien Loeb Racing.

Une photo publiée par John Filippi (@j_filippi) le

Filippi a terminé à 9 reprises dans les points en 69 courses de WTCC - une fois en 2014, trois fois en 2015 et cinq fois en 2016, son objectif sera donc de viser les points de manière plus régulière ce que devrait lui permettre de faire sa nouvelle monture, qui a décroché les trois derniers titres constructeurs avec le Citroën Racing. Le Français pourrait même viser un peu plus haut avec des podiums, c'est en tout cas ce qu'attend de lui ses patrons.

"Nous avons toujours souhaité donner leur chance à de jeunes pilotes français. c'est donc une très bonne nouvelle pour l'équipe que de travailler avec John en 2017. Nous avons observé sa progression en 2016 notamment, et nul doute qu'avec le soutien des ingénieurs du Sébastien Loeb Racing, il pourra rapidement cerner le potentiel de la Citroën C-Elysée. Nous sommes confiants sur le fait qu'il nous représentera rapidement sur le podium," a confié Sébastien Loeb, cofondateur de l'équipe.

07/02/2017 - 07h24

Sujet(s) : John Filippi  Sébastien Loeb Racing  WTCC  

Billetterie Evènements France

Toutes les informations sur les billetteries des évènements de sport automobile prévus en France sont ci-dessous, comme l'ePrix de Paris, le Grand Prix de France Moto, les 24 Heures du Mans Auto, le Grand Prix de France de Formule 1 ou encore l'épreuve de rallycross de Lohéac.

Billetterie ePrix Paris Formule E
Billetterie Grand Prix de Pau
Billetterie Grand Prix de France Moto
Billetterie 24 Heures du Mans
Billetterie Grand Prix de France F1
Billetterie Le Mans Classic

Coup d'oeil dans le rétro - François Cevert

François Cevert n'a pas eu une très longue carrière en F1, de 1970 à 1973 seulement, mais le Français a marqué son époque et est parvenu dans ce laps de temps de 46 Grands Prix à en remporter un. Retrouvez le numéro de Coup d'Oeil dans le Rétro consacré à la seule victoire de François Cevert en Formule 1, lors du Grand Prix des Etats-Unis 1971.

Coup d'oeil dans le rétro - Michèle Mouton

Il n'est jamais facile pour les femmes de se faire une place en sport automobile, car c'est plutôt un sport masculin, mais certaines ont réussi à le faire avec succès, comme la Française Michèle Mouton, en WRC. Revivez sa première victoire de Michèle Mouton dans le Championnat du Monde des Rallyes, lors du Rallye de San Remo 1981.

Coup d'oeil dans le rétro - Olivier Panis

Peu de pilotes français ont réussi à remporter un Grand Prix de Formule 1 - seulement 12 : Prost, Laffite, Jabouille, Arnoux, Trintignant, Tambay, Alesi, Depailler, Pironi, Beltoise, Cevert et Panis. Olivier Panis est le dernier pilote tricolore à avoir remporté une course en F1, en 1996, pour ce qui était aussi sa première et seule victoire d'Olivier Panis en Formule 1, lors du Grand Prix de Monaco 1996.